Julie Elliott, mère de 3 enfants. Née à Québec, elle arrive dans la grande ville de Montréal vers l’âge de 3 ans, où elle y a vécu toute son enfance. Elle étudie en Administration des affaires à l’UQAM  et décroche un poste de formatrice, puis de responsable de la formation à l’hôpital Sainte-Justine. Pour échapper aux hivers, elle migre vers le sud, sac à dos et billet en main.  En 2002, elle décide de s’installer à Barcelone.  Pendant plusieurs années elle travaille en tant que responsable des comptes.  Puis avec la crise économique qui règne en Espagne, elle perd son poste et décide de se concentrer à ses enfants.  C’est à ce moment qu’elle achète un appartement touristique.

Elle réalise que tout au long de sa vie, l’aventure et les voyages ont été de mise. Tout a débuté très jeune avec les immersions anglaises, s’est poursuivi par des voyages en solitaire, ou en couple… Elle a visité la moitié de l’Amérique, la France, l’Italie, la Thaïlande, L’Indonésie, la Tunèsie, l’Espagne… C’est donc son amour pour l’enseignement et les voyages qui l’ont amené à acheter un appartement touristique en 2013.

IMG_4797

Paco Sanchez, père de 5 enfants et grand-père de 10 petits-enfants. Né à Murcia, il arrive dans la grande ville de Barcelone à l’âge de 4 ans, où il y a vécu toute son enfance. Il étudie en Administration et occupe des postes de comptable pour différentes entreprises. Avant sa retraite, Paco travaille à l’Hôtel Diplomatique pendant plus de 9 ans. Grand voyageur, Paco a parcouru plusieurs pays, tel que : Nicaragua, Argentine, Patagonia, Machu Picchu, Canada, États-Unis, l’Inde, Europe, Turque, Maroc, Tunésie, Népal… Que ce soit en compagnie de sa femme Aracélie, de ses enfants, d’amis, Paco a toujours aimé les voyages.

Au cours des dernières années, Paco a servi de guide à plusieurs amis en visite. Ayant adoré l’expérience, il se joint à moi pour vous faire découvrir ce beau coin de pays sur toutes ses formes, couleurs, odeurs…

Paco a appris le français à l’école pendant son enfance. Faute de pratique, il l’a quelque peu perdu. Par contre, il réussit toujours à se faire comprendre. De plus, sa femme Aracélie, qui parle bien le français, l’accompagne souvent lors des tours.

Paco nous a malheureusement quitté!  Je garde en mémoire de très bons souvenirs et je suis très contente qu’il ait fait partie de ma vie et de ce projet!!